Trois espaces-frontière constituent nos terrains d’étude :

  • L’Eurorégion Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre (espace-frontière franco-espagnol) : GECT qui a ses origines dans la coopération bilatérale entre l’Aquitaine et l’Euskadi depuis 1989, il s’est constitué en tant que Eurorégion Aquitaine-Euskadi en 2011 et s’est consolidé en 2016 avec l’intégration de la Navarre et les nouveaux départements de la région élargie Nouvelle-Aquitaine. Composé par trois régions dans deux pays différents, la Nouvelle-Aquitaine en France puis l’Euskadi et la Navarre en Espagne, il regroupe une population de 8 744 648 d’habitants dans les 101 678 km² du territoire (https://www.euroregion-naen.eu/)
  • Eurodistrict Strasbourg-Ortenau (espaces-frontière franco-allemand) : groupement créé à partir d’un Eurodistrict né en 2003 entre Strasbourg-Ortenau, il est constitué en tant que GECT en 2007 et élargi en 2015 avec trois Communautés de Communes du Pays d’Erstein, du Rhin et Benfeld et environs. Il regroupe actuellement 112 communes — dont les 61 communes françaises de l’Eurométropole de Strasbourg et de la Communauté de communes du Canton d’Erstein et les 51 communes allemandes de l’Ortenaukreis —, où vivent quelques 958 421 habitants répartis sur une superficie de 2 468 km² (http://www.eurodistrict.eu/)
  • Espace Mont-Blanc (espaces-frontière franco-italien et franco-suisse): espace de collaboration transfrontalière qui émerge à partir d’une prise de conscience en 1986 lors du bicentenaire de la première ascension du Mont-Blanc, il se crée en 1991 avec les autorités nationales et les instances régionales et locales de France, d’Italie et de Suisse. En 2014, les trois Vice-Présidents de l’Espace Mont-Blanc signent à Chamonix une déclaration d’intentions pour la création d’un GECT, actuellement en cours. L’Espace Mont-Blanc couvre des territoires appartenant aux départements de la Savoie et de la Haute-Savoie (France), à la Région Autonome Vallée d’Aoste (Italie) et au Canton du Valais (Suisse). Dans ce vaste territoire, d’environ 3 500 km2, 35 communes intègrent cet espace pour 100 000 habitants (http://www.espace-mont-blanc.com/)

Le choix de ces trois espaces transfrontaliers est justifié par leur statut juridique actuel ou en phase de constitution en GECT, structure de coopération territoriale fondamentale de l’Union européenne adopté par le règlement (CE) n° 1082/2006 du Parlement Européen et du Conseil relatif au Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT). La composition des espaces en question — eurorégion, eurodistrict et espace naturel — rend la comparaison particulièrement intéressante.